Marbré Choco-Vanille de Christophe Felder

En cette fin d’été, quoi de mieux qu’un gâteau de voyage, cocooning, parfait pour le goûter-pas-que-des-enfants (faut pas abuser non plus) et quand il est signé Christophe Felder…..y a rien à ajouter (la boite jaune du machin industriel tu la laisses dans le rayon, pour ceux qui n’aiment pas les marbrés).

C’est tellement rapide, facile et bon qu’il n’y a aucune raison de s’en priver, si on a la flemme, on peut tout faire au robot pâtissier, et si on a aussi la flemme de l’utiliser, au petit batteur électrique.

LA LISTE (pour un moule à cake de (22 X 9 cm) :

90 g de beurre mou
1 gros oeuf
190 g de sucre glace
2 cuillerées à café d’extrait de vanille liquide
1 pincée de sel
12 cl de crème fraîche liquide (entière, de toute façon elle ne fait que 30 %)
140 g de farine
1 cuillerée à café rase de levure chimique
1 cuillerée à soupe de cacao en poudre

pour le glaçage (facultatif) :
100 g de chocolat noir (60 / 70 % de cacao)
2 cuillerées à soupe d’huile (neutre, pépins de raisin pour moi mais tournesol ou arachide font aussi l’affaire)


ON COMMENCE :

Préchauffez le four à 180°.

Mélangez toutes les poudres dans un saladier, ajoutez le beurre, la crème fraîche, l’oeuf, et mixez, touillez, fouettez, selon l’ustensile utilisé, jusqu’à obtention d’une belle pâte homogène que vous diviserez en deux parts égales. Dans l’une le cacao, dans l’autre la vanille. Mélangez bien les deux.

Beurrez et farinez un moule à cake, versez un peu de pâte à la vanille, recouvrez d’une couche de pâte au cacao puis terminez avec la pâte à la vanille. Lissez bien avec une spatule trempée dans l’eau froide, enfournez à 160° pour environ 40 mn. Pour ce genre de gâteau, il n’y a pas mieux que le bon vieux test de la lame du couteau piquée dedans et qui doit ressortir sèche.

Si le gâteau a encore besoin de cuisson mais que le dessus est déjà parfaitement doré, pour éviter qu’il brûle pendant le reste de la cuisson, posez dessus un carré de papier cuisson ou aluminium, sans serrer, juste pour le protéger.

Le glaçage (que je n’ai pas fait) :

Quand le marbré est froid : faites fondre doucement le chocolat au bain -marie, incoroporez l’huile. Versez sur le marbré.

2 réflexions au sujet de « Marbré Choco-Vanille de Christophe Felder »

Laisser un commentaire