Perles du Japon au Lait de Coco et Compotée de Fraises à L’Estragon

l’effet un peu bizarre est dû au fait que j’ai alterné les couches avant la prise complète de la compotée de fraises, c’est totalement involontaire mais j’avoue que j’aime bien

Ce dessert est facile, rapide et léger. Il sera parfait pour les intolérants au gluten, aux oeufs, au lactose, les vegans, enfin bref pour tous les gourmands.

Je vous ai déjà parlé de la verveine, qui fait des merveilles avec les fruits rouges, les abricots, les pêches ; il en va de même pour l’estragon qui est sans doute l’herbe aromatique qui leur donne le plus la pêche (ok je sors…).

Pour la compotée, j’ai utilisé, comme toujours lorsque j’en trouve, des fraises Charlotte, au puissant goût de fraises des bois, et de l’estragon frais (les herbes sèches ayant trop un goût de foin pour ce qui me concerne. Lorsque j’ai des herbes aromatiques fraîches, je les congèle pour l’hiver au lieu de les faire sécher).

LA LISTE (pour 4 à 6 verrines) :

90 cl de lait de coco (on peut, pour couper le goût assez puissant du lait de coco, mettre 60 cl de lait de coco et 30 cl de lait de vache, ou un autre lait végétal, riche de préférence pour conserver le côté crémeux)
45 g de sucre glace
50 g de Perles du Japon

compotée de fraises :
400 g de fraises
3 cuillerées à soupe de sucre en poudre
1 feuille de gélatine
2 cuillerées à soupe de feuilles d’estragon frais émincées

ON COMMENCE :

Mettre la feuille de gélatine à hydrater dans un grand bol d’eau froide.

Faites cuire les Perles du Japon comme indiqué sur le paquet (en gros faites bouillir le(s) lait(s) avec le sucre glace, versez les Perles du Japon en pluie dans la casserole en maintenant une petite ébullition, sans cesser de remuer. Lorsqu’elles sont devenues transparentes, laissez refroidir dans un autre récipient (si vous l’avez placé préalablement au frigo, ça ira plus vite).

Remplir les verrines aux deux tiers, réservez au frais.

Pendant ce temps, dans une casserole, portez à petite ébullition les fraises coupées en morceaux, l’estragon ciselé et le sucre en poudre. Lorsque ça commence à compoter, mais que les morceaux sont encore visibles,  (au bout d’une quinzaine de minutes), y faire fondre la gélatine essorée en remuant bien.

Mettre à refroidir dans un plat à gratin (pareil, si vous l’avez placé au frigo avant, ça ira plus vite).

Lorsque ça commence à épaissir mais que c’est encore liquide, versez sur les verrines, laissez prendre plusieurs heures au réfrigérateur.

Laisser un commentaire