Le Phờ qui vous fera oublier tout ce que vous savez sur les Phờ

Le Phồ,  plat national vietnamien, aussi complet que léger et sain, est celui que vous me demandiez le plus, mais n’en ayant jamais gouté qu’en France, et sans avoir de réel coup de coeur, je remettais toujours à plus tard. Et puis un jour, Lan, de Le Comptoir du Vietnam m’a contactée…le résultat, un Phờ de phờlie, un bouillon à tomber, avec des saveurs indescriptibles. Alors on se prépare pour le Têt (le 16 février cette année) ?

Comme parmi mes addictions il y a les épices, que je suis chiantissime  pénible exigeante quand il s’agit d’en choisir, d’en parler, que j’avais décidé, dès la création du blog, qu’il ne serait pas un placard publicitaire et que si je parlais de marques, il s’agirait de vrais coups de coeur de ma part, j’ai d’abord dit non.

Je lui ai expliqué que j’étais j’étais assez méfiante…. les additifs…, le glutamate (ça c’est vraiment dégueu et il est souvent juste indiqué « exhausteur de goût » qui est  plus discret) etc… Elle m’a expliqué que ça n’était pas du tout le cas, que les producteurs avec lesquels ils travaillaient étaient très sensibilisés aux questions environnementales, respectaient la terre, les produits et m’a invitée à visiter leur site. Aussitôt dit, aussitôt fait, et, comme il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis, j’ai décidé de tester le Kit Phồ  et , tant qu’à faire, la recette de son blog (qui figure maintenant parmi mes favoris).

Précisions concernant ce Kit Phờ : le coffret, qui contient tous les épices nécessaires à cette recette, est grand, les conditionnements aussi (ex : le bâton de cannelle de la photo mesure 21 cm…, sois pas jaloux M. Dugros) et les produits vraiment excellents (rien à voir avec les épices de la grande distrib), ce qui les rend bien moins chers que si vous deviez les  acheter dans un hypermarché, d’autant plus qu’ils seraient d’une qualité très inférieure (et où vous ne les trouveriez pas tous de toute façon).

Temps de cuisson :
–  traditionnelle : 3 heures
–  cookeo : 35 mn

LA LISTE (pour environ 3/4 personnes selon l’appétit) :

300 g de jarret de boeuf (ou autre morceau tendre à bourguignon)
250 g de filet de boeuf (on va faire de très fines tranches)
1 paquet de nouilles de riz pour Phờ
2 oignons
1 tige de citronnelle
1 morceau de gingembre frais (environ 100 g)
1 barquette de Pousses de Haricots Mungo frais (et bio pour moi)
2 cubes de bouillon (j’ai pris les sachets de ma photo, les cubes de bouillon Phờ qu’on trouve dans le commerce contenant du glutamate)
3 cuillère à soupe d’huile neutre (pépins de raisin pour moi)
1 cuillerée à soupe de sucre en poudre
sel, poivre du moulin (celui du Kit Phờ pour moi)
2 gousses de cardamome noire (maaan dieu ce parfum…)
3 anis étoilés
2 bâtons de cannelle (vue la taille du bâton reçu, deux PETITS morceaux d’écorces ont largement suffi)
herbes aromatiques asiatiques (l’hiver et la tempête ayant achevé mon basilic thaï, j’ai acheté de la coriandre)

pour servir (ne faites pas l’impasse, on fait un vrai Phờ) :
Nuoc mam
Sauce Hoisin
Sauce Sriracha
1 citron vert
herbes aromatiques asiatiques (l’hiver et la tempête ayant achevé mon basilic thaï, j’ai acheté de la coriandre)

ON COMMENCE :

Dans une poêle anti-adhésive, faites griller ensemble, à sec, en surveillant, les oignons émincés, la tige de citronnelle dédoublée et tronçonnée, le gingembre épluché et coupé en grosses lamelles, la cannelle, la cardamome, l’anis étoilé jusqu’à ce que l’oignon commence à brunir.

Dans une grande marmite, faît-tout ou le cookéo pour moi (en mode « dorer ») faite revenir, avec l’huile, les morceaux de bourguignon, sur toutes leurs faces. Ajouter 3 litres d’eau (en bouteille, surtout si, comme chez moi, votre eau du robinet sent le chlore à plein nez), sel, poivre, la cuillère à soupe de sucre, les épices et oignons grillés, les deux cubes de bouillon (ou sachets pour moi), laisser mijoter 3 heures (35 mn en cuisson rapide, couvercle fermé, au cookéo). Si vous optez pour la cuisson traditionnelle, écumez au fur et à mesure.

Pendant ce temps, émincez très finement le filet de boeuf, réservez le au frais sur un plat filmé.

Lorsque c’est terminé, cuire les nouilles comme indiqué sur le paquet dans une grande casserole d’eau à laquelle vous aurez ajouté un peu du bouillon de cuisson du boeuf.

Répartissez le boeuf cuit dans des (grands) bols individuels, recouvrez du bouillon, ajoutez les nouilles, les lamelles de boeuf cru, les pousses de haricots mungo.

Servez avec de la coriandre (ou autres herbes aromatiques asiatiques), des quarts de citron vert, et les trois sauces (il suffit de répartir un peu de chaque sauce sur les Phờ).

Plongée dans le  Pho

Laisser un commentaire