Terrine aux Asperges Sauvages

Avec les beaux jours reviennent les pique-nique, les apéros qui se prolongent, l’envie de fraîcheur, de plats qu’on peut préparer la veille, pour le brunch, le déjeuner, accompagner un barbecue. Cette terrine est tout cela et sera également un plat complet, avec une petite salade verte.
Un gros coup de coeur dans cette recette, une jolie découverte, l’huile de Cameline, qui s’utilise à froid et dont le goût, herbacé, est assez proche de celui de l’asperge. Associée au jus d’orange et au cerfeuil, qu’on retrouve dans la terrine, c’est l’assaisonnement parfait, non seulement pour celle-ci, mais également pour la salade verte avec laquelle vous pourrez l’accompagner. En plus de son goût raffiné, elle a plein de propriétés que je vous invite à découvrir ici pour ceux qui voudraient en savoir plus .

LA LISTE (pour un moule ou une terrine de 25 x 9 cm) :

350 g d’asperges sauvages (vous pouvez la réaliser également avec des petites asperges violettes, il conviendra juste de prolonger le blanchiment)
4 oeufs
20 cl de crème fraîche liquide (de Normandie)
2 oranges (bio, on utilise le jus de deux et le zeste d’une)
1 bouquet de cerfeuil
huile de cameline
sel, piment d’Espelette (ou poivre de Timut si vous en avez)

ON COMMENCE (la veille) :

Rincer rapidement les asperges, coupez juste le bout des tiges et plongez les, à peine 2 mn, (5 pour des asperges violettes) dans une grande casserole d’eau bouillante salée, en laissant les pointes hors de l’eau, comme sur la photo (si besoin coincées par un couvercle).

Débarrassez-les dans une passoire, aspergez-les (ça se ressemble asperge et asperger mais aucune racine commune, l’un vient du grec, l’autre du latin ; fin de la minute culturelle) d’eau froide pour bloquer la cuisson, laissez-les bien s’égoutter puis posez les sur du papier absorbant, en le changeant si besoin, pour qu’elles contiennent le moins d’eau possible.

Préchauffez le four à 170°.

Graissez  la terrine et tapissez le fond, dans la longueur, d’une bande de papier cuisson que vous laisserez dépasser sur les bords :

Pendant ce temps, mélangez les oeufs battus, la crème fraîche, le zeste d’une orange et le jus d’une demie, les trois quarts du cerfeuil finement ciselé (sans les tiges). Salez, poivrez (goutez et ajustez si besoin mais attention,  le goût du sel s’amplifie à la cuisson).

Tapissez le fond de la terrine d’asperges, de façon régulière (ils vont se répartir tout seuls dans la terrine durant la cuisson, magique), recouvrez-les doucement de la préparation oeufs, crème etc.

Enfournez pour environ 40 mn au bain-marie à 150° (lorsque la terrine se décolle des bords du moule, c’est que c’est cuit).

Laissez reposer une nuit au frigo après complet refroidissement et servez avec une sauce faite avec le jus de l’orange et demie restante, 6 cuillerées à soupe d’huile de cameline, le reste du cerfeuil ciselé, sel, poivre.

Décorez d’asperges.

Accompagnez d’une salade verte (dans ce cas augmentez la quantité de sauce qui servira également pour la salade, on évite ainsi d’avoir deux vinaigrettes différentes pour un même plat), de pain de campagne grillé et d’un vin blanc frais (Sancerre, Fiefs Vendéens, Alsace par exemple).

 

 

2 réflexions sur « Terrine aux Asperges Sauvages »

    1. Merci beaucoup. J’ai eu de la chance, j’en ai trouvé au marché, c’est la première fois. On peut aussi la réaliser avec des asperges vertes ou violettes, pourvu qu’elles soient assez fines. Bonne journée également.

Laisser un commentaire