Crumble d’Automne


Encore une recette qui ne devait pas être publiée. Je voulais juste tester l’association des goûts : coings, figues, noisette mais comme ça a parfaitement fonctionné (en vrai c’était hyper bon, carrément).
Dans le doute, maintenant, je prends des photos en cours de réalisation, les « okahou » (le même surnom que les machins qu’on garde des lustres et qu’on n’utilise pas « mais siii, je le garde, okahou »). Je vous la livre ici, dans le « moule » utilisé, à savoir une boîte de confit de canard (on peut faire plein de choses là-dedans, comme dans toutes les boîtes de conserve).

J’indique ici  les quantités pour entre 4 à 6 personnes, selon le niveau de gourmandise, mais si vous voulez mettre dans une boite de confit, il suffira de les diviser par deux.

LA LISTE :

2/3 gros coings
12 figues fraîches (mûres mais pas éclatées, j’ai pris des figues de Solliès)
1 sachet de sucre vanille
170 g de beurre très froid en petits dés
65 g de farine
55 g de poudre de noisette
90 g de cassonade
1 pincée de sel

ON COMMENCE :

Beurrez le fond et les bords du moule et saupoudrez avec le sucre vanillé.

Mélangez les poudres, ajoutez le beurre et faites un sable (appuyez sur les morceaux de beurre en les mélangeant au reste, sans amalgamer). Réservez au frais.

Lavez, essuyez et ôtez les queues des figues, ne les coupez surtout pas, on les laisse entières pour qu’elles ne coulent pas et que leur cuisson soit raccord avec celle des morceaux de coings.

Préchauffez le four à 180°.

Epluchez et coupez les coings en huit.

Répartissez tous les fruits dans le plat, puis la pâte à crumble sur les fruits et enfournez pour environ 45 mn (tout dépend des fours).

Vérifiez que les  coings sont parfaitement cuits, fondants, en piquant la pointe d’un couteau en plusieurs endroits du crumble ; elle doit y pénétrer sans aucune résistance.

Servez tiède mais pas brûlant et accompagnez, selon goût d’une glace à la cannelle, vanille ou d’une bonne crème fraîche épaisse d’Isigny ou… rien.

Laisser un commentaire