Melon aux Crevettes (et inversement….)

la petite brochette de pastèque n'est pas indispensable mais tellement bonne
la petite brochette de pastèque n’est pas indispensable mais tellement bonne

Là vous vous dites, elle ne se foule pas, elle a mélangé les deux et basta et elle ose mettre ça sur son blog. Que nenni, ça n’est pas du tout ce que vous croyez.  D’abord, ça n’est pas parce que c’est simple que ça n’a pas de goût, ceux qui ont testé ma Pana Cotta à la Bergamote l’auront constaté.

J’ai gouté ce plat (parce que si, c’est un plat) dans les années 19.0 (héhéhé) et le goût m’avait tellement surprise que j’étais repartie avec la recette. J’ai fini par la perdre. La semaine dernière, une illumination, j’ai googlisé la liste des ingrédients ; magie du net, la recette est sortie d’un site (Cuisinage) où, apparemment, tout le monde peut déposer ses recettes préférées mais où très peu de gens l’ont fait. Merci donc à une certaine Andrée, qui l’y a déposée en 2010.

L’intérêt de cette recette, en dehors de son coté vite fait bien frais, c’est la sauce, qui, si on n’y change rien est super gourmande, les ingrédients se liant pour en faire quelque chose de surprenant (même la demi-cuillère à café de sucre à son importance, on ne la zappe pas).

Ca n’est pas une sauce cocktail, la recette est différente.

Elle est idéale en entrée, mais également en verrines, pour un apéro dinatoire.

Attention, si on ne doit jamais transiger avec la qualité des ingrédients, dans une recette qui semble ultra simple, c’est encore plus important.

LA LISTE (4 personnes) :

1 beau melon (variété Charentais) bien mûr (si vous en trouvez des fendus, foncez dessus, et envoyez m’en une caisse merci, ils ne passent pas à Rungis, hélas)
250 g de grosses crevettes roses décortiquées (donc en gros le double entières)

(petit aparté sur les crevettes : si vous n’habitez pas au bord de la mer (et encore….) idéalement, la bio de Madagascar, qui coute un bras (de mer), mais est la seule ferme, goûtue. Les autres sont trop souvent d’un rose laiteux, molles, pleines de flotte et sans goût.

Des crevettes bien fermes
Des crevettes bien fermes

3 dl de mayonnaise (les balances pèsent en cl, je ne vous fais pas l’affront de convertir à votre place)
½ cuillère à soupe de Ketchup (la marque originale c’est mieux les autres sont souvent très acides)
½ cuillère à soupe de zeste de citron rapé (qui dit zeste dit bio)
1/2 cuillère à café de sucre en poudre  (in-dis-pen-sa-ble)
Quelques gouttes de Tabasco (l’original ou le Chipolte, pas le Japaleno, le vert)
Sel, poivre

ON COMMENCE  / TERMINE :

Dans un saladier, mélanger tous les ingrédients de la sauce, ajouter le melon en petits dés, les crevettes coupées en trois.

On ne change absolument rien à la sauce car si les ingrédients n’ont absolument rien d’extraordinaire,  il y a une alchimie entre eux qui en fait quelque chose de surprenant et très gourmand.

 

la sauce
la sauce

 

les crevettes et le melon coupés de la même taille
les crevettes et le melon coupés de la même taille, ou presque

Ayé c’est fini !!

la petite brochette de pastèque n'est pas indispensable mais tellement bonne

C’est meilleur quand on le fait un peu à l’avance, comme toujours, les goûts vont se concentrer au frais.

2 réflexions au sujet de « Melon aux Crevettes (et inversement….) »

Laisser un commentaire