Samoussas en trois versions ou comment avoir la brick festive sans vous ruiner

En apéritif ou en entrée
Pour faire croustiller l’apéritif

Les bricks, c’est comme les quiches, les soupes, les nouilles (si, si), on peut varier à l’infini et pour les premières, en version salée ou sucrée. cela ne dépend que des goûts et du contenu du frigo.

Il n’y a pas toujours besoin de se ruiner pour réaliser des plats de fêtes, un peu d’imagination, des produits de qualité et le tour est joué.

Je vous livre ici trois versions de garnitures bien franchouillardes, la parfaite fusion food.

LA LISTE (pour 20 samossas) :

1 paquet de 10 feuilles de bricks (La Pastilla « Authentique » pour moi en GMS rayon Produits du Monde)
1 petite andouillette
1 morceau d’environ 10 cm de boudin noir aux oignons
1 petit boudin blanc nature (aux morilles pour moi mais pas indispensable)
aparté : pour ces trois produits, privilégiez la qualité, un boudin blanc nature artisanal sera toujours meilleur qu’un boudin blanc industriel aux truffes (et quelles truffes chez les industriels ??? veux pas savoir)
1 ou 2 pommes (variété un peu acidulée de préférence, telle que reinette, qui ne compote pas)
100 g d’abricots secs
2 cuillères à soupes de pistaches émondées non salées
1 gros oignon (Rose de Roscoff, doux mais avec du caractère)
une cuillère à soupe rase de moutarde de Meaux
une cuillère à café de crème fraîche épaisse
70 g de beurre doux

ON COMMENCE :

Epluchez l’andouillette et les deux boudins. Mettre le boudin blanc coupé en rondelles d’environ 6 mm, dans un bol, l’andouillette et le boudin noir grossièrement émiettés dans deux autres.

1) garniture andouillette

Emincez finement l’oignon, faites le revenir dans 20 g de beurre jusqu’à ce qu’il soit bien doré, égouttez-le puis ajoutez-le à l’andouillette, terminez avec la moutarde de Meaux et la crème fraîche en mélangeant bien. Réservez

et cette merveilleuse moutarde souvent imitée, jamais égalée...
et cette merveilleuse moutarde souvent imitée, jamais égalée…

2) garniture boudin noir

Epluchez et émincez la pomme et faites lui subir le même traitement qu’à l’oignon, ci-dessus, l’ajouter au boudin noir.

je n'ai finalement pas mis les brisures de marrons
j’ai utilisé uniquement le petit morceau épluché de gauche et pas mis les brisures de marrons

3) garniture boudin blanc

Emincez les abricots secs, coupez les pistaches en deux ou concassez les grossièrement, les ajouter aux rondelles de boudin blanc.

si mes abricots secs sont foncés c'est parce qu'ils sont sans conservateurs (une tuerie achetée au marché)
si mes abricots secs sont foncés c’est parce qu’ils sont sans conservateurs (achetés au marché, un délice moins cher que les marques nationales en GMS)

ON TERMINE :

Faire fondre les 30g de beurre restant, sortir le pinceau de pâtisserie.

Préchauffez le four à 180°.

Coupez chaque feuille de brick au centre, afin de faire deux demi-cercles dont on va rabattre la partie arrondie à l’intérieur. Posez une noix de garniture en veillant à ce qu’il y ait bien un peu de chaque ingrédient (pour le boudin blanc, on met une rondelle de boudin, une lamelle d’abricot sec, un peu de pistache, les autres garnitures sont plus homogènes) et on plie comme sur les photos (les samoussas, c’est comme les nems, plus on en fait, mieux ils sont). On soude un peu au beurre fondu pendant l’opération :

avec la farce au boudin noir
avec la farce boudin noir/pomme
on rabat et on continue jusqu'à la fin mais il y a les visuels sur le paquet
on rabat et on continue jusqu’à la fin mais il y a les visuels sur le paquet

Posez-les sur la plaque du four préalablement tapissée d’un papier sulfurisé enduit de beurre fondu. Badigeonnez- les avec le reste du beurre fondu, enfournez au centre du four que vous baisserez à 160°.

fin de la séance pliage
fin de la séance pliage

Surveillez bien la cuisson et ajustez si besoin pour qu’ils soient bien dorés mais lentement car il faut que la garniture soit bien chaude. Si votre four est trop chaud, les samossas risquent d’être dorés ou pire, brûlés,  et la garniture encore froide.

Posez-les sur un papier absorbant à la sortie du four, avant de servir.

Ils se consomment immédiatement mais vous pouvez éventuellement les réchauffer doucement, dans un four à 150 ° environ (on oublie le micro-ondes, ils n’aimeront pas) ; servis à l’assiette sur un lit de salade verte, ils feront une entrée parfaite ou un plat, selon le nombre et l’appétit.

Oh oh oh à taaable
Oh oh oh à taaable

Laisser un commentaire