Purée de Panais à l’Orange et Beurre à la Cébette

Ca n’est pas parce qu’on n’a pas de temps pour cuisiner qu’il faut faire l’impasse sur la gourmandise ; cette recette est la preuve que rapide peut rimer avec délicieux.

Le panais, s’il se suffit à lui-même question goût, se marie très bien avec l’orange et la cébette pour une purée assez légère qui ira parfaitement avec les viandes blanches (avec un osso bucco, c’est une tuerie), le canard, ou, allongée avec un peu de bouillon, fera une excellente soupe.  J’ai ajouté deux petites pommes de terre pour l’onctuosité.

LA LISTE :

1 kilo de panais
2/3 petites pommes de terre
le zeste d’une orange (bio)
3 tiges de cébette (ou un demi bouquet de ciboulette, pas envie de compter les brins mais si quelqu’un veut se dévouer et me dire je modifierai)
2 cuillères à soupe de crème fraîche épaisse
gros sel pour la cuisson des légumes
40 g de beurre
sel, poivre du moulin (de toute façon il n’y en a pas d’autre)

ON COMMENCE :

Eplucher les panais, les pommes de terre, les couper en morceaux, les mettre dans une casserole,  les couvrir d’eau froide, ajouter le zeste d’orange, le gros sel et quelques tours de moulin à poivre. Porter à ébullition jusqu’à ce que les légumes soient parfaitement cuits (couvrez la casserole, ça ira beaucoup plus vite ; il parait qu’en couvrant c’est un tiers de temps et d’énergie en moins).

Pendant ce temps, dans un petit robot coupe ou mini hachoir, mettre le beurre coupé en petits morceaux, la cébette (ou la ciboulette) émincée, sel (sauf si beurre demi-sel), poivre du moulin et mixer. A l’aide de deux petites cuillères, faire des quenelles, réserver au frigo.

Vider l’eau de cuisson et mixer ensemble les légumes et les zestes d’orange, ajouter la crème fraîche, redonner un petit coup de mixer puis bien mélanger, pour le zeste notamment.  Gouter et rectifier l’assaisonnement si besoin.

Servir surmonté d’une petite quenelle de beurre à la cébette et de quelques zestes d’orange.

2 réflexions au sujet de « Purée de Panais à l’Orange et Beurre à la Cébette »

Laisser un commentaire