Tarte aux Figues, pâte sucrée à la cannelle

à servir avec des petites boules de glace à la vanille posées dessus, voir photo en bas de la recette

Encore une tarte… je sais, mais chaque saison, chaque mois même, offrant différents fruits, on peut en faire un l’infini et les figues étant un des fruits typiques de la fin de l’été, elles ont eu tout le temps de se gorger de soleil et donc de sucre ; la saison est courte, on en profite.

Les figues et la cannelle, c’est un mariage réussi, avec quelques copeaux de noisettes torréfiés, c’est encore mieux.

LA LISTE (pour un cercle ou moule de 22 cm) :

Que ce soit un moule ou un cercle, vous remarquerez que je n’ai pas foncé les bords, pour obtenir un simple disque, et comme toujours, quand il reste de la pâte, on congèle un pâton qu’on filme avant de le mettre au congélateur. Il suffira de le passer au frigo la veille de l’utilisation.

140 g de farine tamisée
45 g de sucre glace
70 g de beurre mou
1/2 oeuf battu (d’où l’intérêt de multiplier toutes les quantités par deux et de congeler)
1 pincée de sel
une cuillerée à café rase de cannelle en poudre
500 g de figues bien mûres mais fermes pour qu’elles ne compotent pas lorsqu’on va les poêler
30 g de beurre doux
une cuillerée à soupe de sucre en poudre ou, mieux, cassonade
une dizaine de noisettes
un cuillerée à café de sucre glace
une poignée de pistoles de chocolat blanc, ou quelques carrés, mais à pâtisser, c’est important, pour le chablonnage de la pâte

ON COMMENCE :

Mélanger le beurre pommade et la cannelle, puis le sucre glace, le sel, l’oeuf battu (ou la moitié d’un oeuf battu, selon les quantités que vous aurez choisi de faire), Quand tout est bien homogène, ajoutez la farine tamisée. Tournez délicatement à la spatule, puis amalgamez avec les mains en travaillant la pâte le moins possible (plus on la travaille à la main, plus elle va être dure et cassante, pas vraiment agréable sous la dent, surtout si c’est le dentier de pépé), faire un pâton, l’aplatir un peu, le filmer et le mettre au réfrigérateur au moins 1h.

Aplatissez-le ensuite sur 3 mm d’épaisseur, sur un papier sulfurisé posé sur une plaque de pâtisserie (ça y est, vous avez la perforée ?? ) coupez un cercle de 22 cm de diamètre, piquez-le avec une fourchette, réservez au frais juste le temps de faire chauffer le four, mais c’est important que ça reste au frigo. Si vous avez un emporte-pièces, c’est le moment de vous amuser.

Préchauffez le four à 180°, enfournez le disque de pâte et réduisez à 150° pour une trentaine de minutes, mais, tous les fours étant différents, c’est à titre indicatif,  surveillez-bien. Quand la pâte est bien dorée (attention, avec la cannelle ça peut être un peu trompeur), c’est bon.

Pendant ce temps, lavez et séchez bien les figues, réservez.

Quand la pâte est bien refroidie, faire fondre le chocolat blanc au micro-ondes, et avec un pinceau, en déposer une fine couche sur la pâte, ça évitera au jus des figues, ou plutôt sirop après la cuisson, d’y pénétrer et de la ramollir.

Coupez une partie des figues en deux et l’autre en quatre.

Faites chauffer le beurre dans une poêle, ajoutez les figues coupées, saupoudrez du sucre en poudre puis cuire une dizaine de minutes à feu moyen en tournant délicatement, elles doivent rôtir sans compoter.

Avec un épluche-légumes, faire des petites lamelles avec les noisettes, les saupoudrer de sucre glace avant de les passer trois fois 30 secondes au micro-ondes (c’est pareil, tout dépend de la puissance, pour certains ce sera deux fois, pour d’autres quatre, alors on surveille).

DRESSAGE :

Disposez les figues sur le disque de pâte, parsemez des noisettes caramélisées. Cette tarte se déguste encore tiède avec des petites boules de glace à la vanille faites à la cuillère parisienne ou avec une petite cuillère.

Si vous ne la mangez pas directement, mais en dessert, vous pouvez réchauffer un peu les figues au micro-ondes pour la dresser juste avant de servir.

3 réflexions au sujet de « Tarte aux Figues, pâte sucrée à la cannelle »

Laisser un commentaire