Cake Pays d’Auge de Stéphane Glacier (M.O.F)

Très souvent, les cakes salés que j’ai goûtés avaient un coté un petit peu bourratif, voire franchement étouffe-chrétien, mais connaissant le moelleux des cakes sucrés de Stéphane Glacier (cliiic y en a un ici) et en regardant les ingrédients, j’ai craqué et je n’ai pas été déçue, il n’y aura aucun mort par étouffement avec celui-ci.

Comme pour tout, la qualité des ingrédients est essentielle. Pour les pommes, j’ai pris des petites golden bio, très sucrées, mais je pense qu’une version avec des pommes un peu plus acidulées serait également excellente (l’idéal, les Reines des Reinettes, mais la saison est loin) et du boudin noir aux oignons (un boudin aux pommes avec des pommes ne serait pas aussi bon, il faut un contraste) acheté chez un excellent charcutier traiteur (j’ai du bol, j’en ai un topissime au marché, un Maitre Charcutier, oui madame et si vous habitez Chelles, Lagny ou Crécy, filez chez lui). bref, évitez le boudin industriel de la grande distrib, on est sur une recette de Meilleur Ouvrier de France quand même !!

Les quantités de la recette initiale sont donnés pour des moules d’une marque précise et donc de dimensions bien spécifiques. J’ai juste modifié la quantité de boudin pour que ça aille dans un moule à cake standard.

LA LISTE  :

2/3 pommes (j’ai eu 250 g de dés de pommes, après les avoir épluchées)
110 g de beurre doux + une noix de beurre (de Normandie hein, voir le nom du cake….surtout pas « fabriqué en », c’est une arnaque)
250 g de boudin noir
260 g d’oeufs (environ 5 oeufs)
110 g de crème fraîche etière (re-de Normandie)
210 g de farine
1 sachet de levure chimique
5 g de sel
poivre du moulin

ON COMMENCE :

Mélangez et tamisez la farine et le sel (on ne zappe pas cette petite étape de rien du tout, ça change toute la consistance d’un gâteau).

Epluchez les pommes, coupez les en dés réguliers, faites les revenir à la poêle (à peine elle doivent rester fermes) puis égouttez-les et posez-les sur du papier absorbant.

Faites un beurre noisette avec les 110 g de beurre, c’est facile. Le mettre dans une casserole à feu moyen (6/10 pour moi), il va commencer à mousser et à chanter, dès que ne chante plus, c’est bon, coupez le feu et laissez tiédir.

Mélangez les oeufs et la crème et, dans une casserole, faites-les tiédir à 40° (si vous n’avez pas de thermomètre, plongez-le doig, vous devez tout juste ressentir une sensation de chaleur mais ça ne doit pas coaguler, juste un peu épaissir.

Versez dans un saladier, ajoutez les farine/levure, le sel et le poivre puis le beurre noisette. Une fois le mélange homogène (on fouette), incorporez les dés de pommes sauf l’équivalent de 2 cuillerées à soupe.

Préchauffez le four à 200°.

Retirez la peau du boudin (travaillez le bien froid, c’est plus facile) et soit vous faites des tranches d’environ 1 cm d’épaisseur, soit vous le coupez en deux dans le sens de la longueur.

Versez la moitié de l’appareil dans le moule beurré et fariné (ou tapissé de papier sulfurisé), disposez le boudin dessus, puis les dés de pommes que vous aviez réservés et terminez avec le reste de la pâte.

Enfournez pour environ 50 mn et baissez immédiatement le four à 170°.

Ce cake est une tuerie encore à peine tiède accompagné d’un bon cidre fermier (je vous précise de Normandie ou…. non bon ok).

2 réflexions sur « Cake Pays d’Auge de Stéphane Glacier (M.O.F) »

    1. Merci beaucoup Anne. Froid, on va dire, à température ambiante, s’il passe au frigo, c’est vraiment moins bon, il faut le laisser revenir à température s’il y a été, si on l’a fait la veille par exemple.

Laisser un commentaire