Pana Cotta à la Vanille, Compotée de Rhubarbe au Gingembre


La pana cotta c’est le dessert estival (ou printanier) que je préfère car il est rapide à faire, n’oblige pas à rester longtemps devant le four et ne sacrifie rien à la gourmandise.

Quand j’ai imaginé cette recette, j’avais envie d’une association qui change de la fraise (déjà vue et revue un peu partout), qui soit présente tout en ne masquant pas le goût de la rhubarbe ; l’idée du gingembre s’est imposée. Comme toujours, j’ai vérifié, bingo, il n’y avait plus qu’à.

Je donne la version traditionnelle, avec du sucre, mais aussi avec indice glycémique faible, avec sirop d’agave puisque j’ai testé les deux. Gustativement, j’ai préféré la seconde, qui avait plus de fraicheur.

LA LISTE (pour 6 personnes) :

70 cl de crème fraîche liquide de Normandie (Fleurette d’Elle & Vire, je n’ai aucun partenariat, elle est juste meilleure)
200 g de sucre (50 g pour la pana cotta, 150 g pour la compotée de rhubarbe)  ou 90 g de sirop d’agave (20 pour la pana cotta 70 pour la rhubarbe)
une gousse de vanille  (ou une cuillerée à soupe d’extrait de vanille)
4  feuilles de gélatine (je prends de la bio, ça correspond à 7,32 g)
400 g de rhubarbe
7 g de gingembre frais (je prends du bio, il est beaucoup plus petit et puissant que le non bio)

ON COMMENCE :

Plongez les feuilles de gélatine dans un grand bol d’eau froide pour les hydrater.

Portez la crème, 50 g de sucre (ou 20 g de sirop d’agave) et la vanille (fendez la gousse, mettez les graines dans la casserole ainsi que la gousse « vide ») à petite ébullition. Stoppez le feu, ôtez la gousse de vanille puis ajoutez la gélatine essorée et mélangez jusqu’à sa complète dissolution, laissez refroidir un peu avant de versez dans des verrines (aux 2/3). Laissez revenir à température ambiante avant de mettre au frigo.

Lavez et essuyez les tiges de rhubarbe et coupez-les en petits tronçons (sans les éplucher sauf si elles sont vraiment très larges).

Faites-les cuire doucement dans une casserole avec le gingembre haché,  150 g de sucre (70 g de sirop d’agave). N’ajoutez pas d’eau, celle contenue dans la rhubarbe suffit amplement, il suffit de surveiller et tourner doucement (si besoin couvrez un peu, au début de la cuisson, l’eau de condensation va se former mais découvrez rapidement pour que la compotée ne soit pas liquide).  Dès que les tronçons de rhubarbe sont bien tendres, stoppez le feu, débarrassez dans un saladier et laissez refroidir puis réservez également au frigo.

la version « sucre »

Quand la pana cotta est prise (solidifiée), terminez de remplir les verrines avec la compotée de rhubarbe. Remettez au frigo jusqu’au moment de servir.

2 réflexions sur « Pana Cotta à la Vanille, Compotée de Rhubarbe au Gingembre »

  1. Dessert de saison ! C’est dingue comme elle a rougi ta compote ! Nous en avons préparé dimanche dernier et elle était toute verte. Pour la pana cotta, as-tu déjà goûté celle sans épaississant ? Toi qui aime la bonne crème tu devrais apprécier ! J’en ai mangé quelques fois au resto Il Cuoco Galante et j’en garde un très très bon souvenir (ça y est, j’en ai envie maintenant !)

    1. Ca n’est pas la compote qui a rougi, c’est la variété de rhubarbe « Raspberry » qu’on appelle aussi « Frambozen Rood » justement. J’ai déjà gouté une fois la pana cotta sans gélatine mais je n’en ai jamais fait, il faudra que j’essaie. Je prends toujours de la gélatine bio en revanche.

Laisser un commentaire