La cuisine népalaise, au confluent de celles de ses voisins chinois et indien, si elle est encore peu connue, a pourtant tout ce qu’il faut pour entrer peu à peu dans la lumière. Les belles initiatives comme celle des Cuistots Migrateurs, dont je vous ai déjà parlé ici, y participent grâce au talent de leur chef népalais Bishnu.

J’avais repéré, il y a un moment, cette recette dans leur livre (en fait j’en ai repéré beaucoup et pas que népalaises), et lorsque j’ai vu que mon maraîcher seine-et-marnais produisait des jolis petits pak-choï, j’ai foncé dessus.

La recette est donnée pour une livre de chou, donc en gros, pour deux personnes, si c’est en garniture d’une viande ou d’un poisson. Je les ai servis avec des oeufs mollets et des nouilles chinoises. Dans ce cas, on peut aller jusqu’à trois voire quatre personnes.

LA LISTE :

500 g de choux pak-choï (les plus petits possible)
1 oignon rouge émincé
1 tomate (en hiver, je prends une petite boîte de pulpe de tomate Datterini Mutti)
1 cm de gingembre (je prends du bio, plus concentré en goût mais également plus petit, j’en ai mis 3 cm)
1 belle gousse d’ail ou deux moyennes (c’est dans le titre, il faut que ça se sente)
1 cuillerée à soupe de sauce soja
2 cuillerées à soupe d’huile neutre
2 piments de Cayenne secs
1 pincée de cumin
1 pincée de graines de moutarde brune (épiceries asiatiques)

ON COMMENCE :

Lavez le chou et séparez le vert du blanc.

Emincez l’oignon, l’ail et le gingembre (pour les deux derniers, je les râpe avec une Microplane). Si on est en été et que vous utilisez une tomate fraîche, coupez-la en petits dés. Sinon, elle est prête à l’emploi dans les boîtes de pulpe Mutti (ça n’est pas du tout sponsorisé, c’est vraiment la meilleure marque de conserves de tomates).

Blanchir le chou dans l’eau bouillante en procédant de cette façon : le blanc d’abord et, au bout de 40 secondes, les feuilles tendres, pour 50 secondes. Ce qui fait donc une durée totale de 90 secondes, au bout de laquelle vous sortez les choux pour les plonger directement dans le saladier qui contient l’eau et les glaçons (on appelle ça une glaçante), afin de  stopper la cuisson.

Faites chauffer l’huile dans une poêle puis frire les piments, les pincées de cumin et de graines de moutarde, l’ail.

Une fois bien colorés (mais pas brûlés) ajoutez l’oignon et le gingembre. Faites revenir le tout avant d’incorporer la tomate et de cuire à feu moyen jusqu’à ce qu’elle fonde.

Terminez en ajoutant le chou (sorti de l’eau glacée, ne l’essorez pas trop, il faut du jus), assaisonnez avec la sauce soja (goûtez et rectifiez si besoin), réchauffez quelques minutes et servez chaud.

No Comments Yet

Leave a Reply