Poulet à la Gaston Gérard

Si l’intitulé de cette recette mentionne Gaston Gérard, maire de Dijon de 1919 à 1935, député de la Côte d’Or, c’est à sa femme, la bien nommée Reine Geneviève Bourgogne qu’on doit cette spécialité bourguignonne passée à la postérité sous le nom de môssieur.  Comme elle avait maladroitement fait tomber le paprika dans la cocotte du poulet qu’elle préparait comme à son habitude, pour camoufler le truc, elle a ajouté ce qu’elle avait sous la main : de la crème, du vin blanc, du comté, de la moutarde . L’histoire aurait pu s’arrêter là, mais il se trouve que l’invité du jour n’était autre que Curnonsky, critique gastronomique bien connu, qui a aimé, félicité la dame (ouf) et baptisé la recette du nom du monsieur, qui a également un stade et une place à son nom à Dijon.

On ne va pas se le cacher, c’est une recette de 1930 et, à l’époque, on ne faisait pas dans le léger mais c’est tellement bon, avec un bon pain pour saucer que, même si le terme n’existait pas à l’époque, un sommet de la comfort food.

LA LISTE :

1 poulet de 2 kilos, au moins, coupé en morceaux (on prend un bio, un fermier, un label rouge, un vrai quoi)
150 g de comté râpé
200 g de crème fraîche épaisse, la vraie de Normandie
50 g de beurre
3 cuillerées à soupe d’huile neutre
3 cuillerées à soupe de moutarde de Bourgogne (la vraie aussi, IGP ; on en trouve en marque distributeur, les gammes qui mettent les régions en avant)
50 cl de vin blanc de Bourgogne (un Saint-Véran pour moi)
1 cuillerée à soupe de paprika
1,5 kilo de pommes de terre à chair ferme

Une vraie moutarde de Bourgogne IGP, graines produites en Bourgogne, vin de Bourgogne AOP, marque Leclerc, bien moins chère qu’une grande marque qui fait venir ses ingrédients du bout du monde. Je pense que les gammes régionales des autres distributeurs en font aussi.

ON COMMENCE :

Faites cuire les pommes de terre à l’eau, dans leur peau, jusqu’à ce qu’un couteau pénètre facilement dans la chair.

Mettez l’huile et le beurre à chauffer dans une cocotte ou une sauteuse pour y faire dorer les morceaux de poulet sur toutes leurs faces, ajoutez ensuite le vin blanc et le paprika, couvrez et laissez mijoter environ 1 heure.

Placez la grille du four de telle sorte que le poulet gratine, donc en haut, avant de le préchauffer à 200°, uniquement la partie voute (le haut).

Répartissez-les ensuite dans un plat à four, avec les pommes de terre épluchées en laissant le jus de cuisson dans la casserole.

Versez dans la casserole la crème, 150 g de comté râpé et la moutarde ; laissez réduire environ 10 mn, à petit feu. Emulsionnez la sauce, si besoin avec un mixeur plongeant, versez-la sur le poulet et les pommes de terre, répartissez le reste de comté et faites gratiner au four.

Servez avec une petite salade verte et accompagnez d’un vin blanc de Bourgogne et d’un bon pain, pour saucer.