Quiche aux Poireaux et Lardons

une pâte aussi croustillante que fondante, lien dans la recette pour la pâte et le moule, parce que les deux sont d’une qualité  rare

C’est la saison des poireaux donc le moment de faire cette quiche aussi croustillante que fondante ; accompagnée d’une petite salade verte, elle est parfaite.

En général je râle plus souvent contre les marques que je ne leur fais de pub, mais parfois j’ai un coup de coeur et je fais deux exceptions,  dans cette recette :

  • pour ce « parfait moule à quiche », qui, grâce à ses perforations permet d’obtenir une pâte ultra dorée, je l’ai acheté à Londres donc je vous mets le lien pour vous le procurer sans traverser la Manche, clic  :
Impossible de rater la cuisson des quiches avec cette merveille de fabrication anglaise, une Rolls dans la cuisine !
    • pour la fameuse pâte feuilletée François qui est simplement la meilleure qu’on puisse trouver, clic.

Insert du 19 juin 2017 : j’ai vu cette gamme de moules chez Zodio (pour ceux qui en ont un près de chez eux)

Ici la traditionnelle, mais j’ai aussi de l’inversée, le summum  (j’ai déjà dit  Rolls pour le moule)  introuvable dans le commerce.

Précision : avec un pâton de  3 kilos, on en fait douze de 250 g  (8cmx8cm) et elle se congèle très bien, il suffit de la passer du congélateur au réfrigérateur la veille du jour d’utilisation. A Paris et Lyon, on la trouve chez G. DETOU. Les frais de port étant dégressifs, pensez à vous grouper ( elles arrivent par Chronofresh donc pas de problème de chaîne du froid).

LA LISTE (pour un moule de 23 à 25 cm) :

250 g de pâte feuilletée pur beurre
600 g de poireaux
2 belles tranches de lard fumé (1 cm)
4 oeufs
1 pot de 25 cl de crème fraîche épaisse
30 g de beurre
2 feuilles de laurier
sel, poivre

ON COMMENCE :

Emincer les poireaux  finement, blanc et vert, les faire revenir à feu doux avec le beurre, les deux feuilles de laurier cassées en deux (ça diffuse plus de saveur si elles sont brisées), sel et poivre, en remuant régulièrement.  Quand ils sont translucides, y verser un verre d’eau, laisser cuire doucement jusqu’à complète évaporation, ôter le laurier, débarrasser dans une passoire pour que tout le gras s’écoule. Si vous souhaitez vraiment bien dégraisser, faire couler un peu d’eau, appuyer avec le dos d’une cuillère pour que tout le liquide parte.

Oter la couenne et les cartilage du lard fumé, si besoin, couper en petits lardons fins.

Préchauffer le four à 200°.

Beurrer le moule. Mettre une feuille de papier cuisson sur une plaque de pâtisserie.

Fleurer le plan de travail, étaler la pâte finement, foncer le moule en la faisant bien adhérer dans l’angle et sur les bords, la couper nettement en passant le rouleau à pâtisserie, réserver au frigo.

Dans un grand bol, battre les oeufs en omelette avec la crème fraiche, le sel, le poivre, ajouter le lard, les poireaux, bien mélanger, gouter, rectifier l’assaisonnement en n’oubliant pas qu’à la cuisson la graisse du lard va fondre et saler la préparation.

Garnir la pâte, enfourner à 170° pour environ 30 mn (surveiller la cuisson, tout doit être bien doré).


Laisser un commentaire