Cheesecakes au Coeur Coulant Orange Amarena

Un coeur coulant pour la Saint Valentin, ça vous inspire  ? Si c’est une Saint Valentin sans Valentin, invitez votre meilleure amie, une bouteille de champagne rosé, et lancez-vous.

C’est à Rome, dans une crostata, que j’ai découvert l’association amarena / orange. J’ai tellement aimé que je me suis promise de la refaire dans d’autres préparations. Voici la première, un cheesecake sans cuisson. Idéalement le préparer la veille mais le matin pour le soir, c’est possible.

LA LISTE (pour deux cheesecakes individuels) :

100 g de Biscuits Roses de Reims (la flemme, je les ai achetés déjà pulvérisés)

30 g de beurre fondu
1/2 cuillère à café de vanille en poudre
10 cerises amarena bien égouttées
3 oranges (bio, on utilise le zeste, et puis même…)
110 g de Philadelphia Cheese
3 feuilles de gélatine
20 grammes de sucre en poudre

ON COMMENCE :

Mixer finement 8 cerises Amarena avec deux cuillères à soupe de jus et le zeste d’une orange, faire prendre au congélateur dans des moules à glaçons, à pop cakes ou, comme moi, des moules à chocolats.

Comme c’est petit, il m’en fallait deux par cheesecake

Préchauffer le four à 130°.

Couper des feuilles de papier sulfurisé un peu plus grandes que vos cercles (coeurs ou cadres), les poser sur des feuilles d’aluminium suffisamment grandes pour bien fermer les cercles en resserrant autour.

Ecraser le plus finement possible les Biscuits Roses (sauf ceux qui ont fait comme moi), ajouter la vanille en poudre, le zeste d’une orange, le beurre fondu. Malaxez bien. Répartir cette préparation au fond des cercles, que vous aurez posés sur une plaque à pâtisserie,  bien tasser, enfourner une quinzaine de minutes à 110°. Laisser refroidir.

Préparer deux grands bols d’eau froide, répartir une feuille et demi de gélatine dans chaque.

Mélanger le Philadelphia Cheese avec 15 grammes de sucre, deux cuillères à soupe de jus d’orange et les monter comme une chantilly bien ferme. Porter la crème fraîche à ébullition, y faire fondre une feuille et demie de gélatine bien essorée, une fois  revenue à température ambiante, incorporer au Philadelphia en mélangeant doucement (si par hasard ça fait tomber la mousse, pas de panique, prenez le batteur et remontez la).

Utiliser un peu de ce mélange pour « coller » le rhodoïd (ou une bande de papier sulfurisée coupée à bonne dimension) à l’intérieur des cercles :

Garnir avec la mousse de Philadelphia, insérer un ou deux, selon la taille, « glaçon(s) » amarena/orange et laisser prendre au frigo.

Pendant ce temps faire chauffer 20 cl de jus d’orange, les 5 grammes de sucre restant. Retirer du feu dès que cela commence à frémir et y faire fondre le reste de gélatine, toujours bien essorée.

Là il va falloir surveiller car dès que c’est revenu à température ambiante, on le place au frigo. Quand c’est épais mais encore suffisamment liquide pour être malléable, on le verse sur les cheesecakes, une petite cerise pour la déco. Réserver au frigo jusqu’au moment de servir.

blessure gourmand

 

Laisser un commentaire