Phlea Sach Ko (Salade Cambogienne au Boeuf)

Lorsque Valérie m’a parlé de cette salade qu’elle venait de goûter, elle a conclu par « je t’envoie la recette il faut que tu la fasses ».  Aussitôt reçue, aussitôt faite et pas déçue car c’est vraiement une tuerie de fraîcheur, de saveurs, tout en légèreté, à consommer sans modération. Vous l’aurez compris, il n’a rien de faux, le Phlea.

Pour ceux qui connaissent la cuisine thaïlandaise, même si le goût est totalement différent, on retrouve l’esprit du « Tigre qui pleure » ou « Larmes du Tigre » (Seua Rong Haï) puisque dans les deux cas il s’agit de lamelles de boeuf marinées, grillées, et servies avec des herbes fraîches. Pour cette dernière recette, viennent s’ajouter des crudités.

LA LISTE (pour 2 à 4 personnes selon l’appétit et si c’est une entrée ou le plat principal) :

600 g de filet de boeuf
300 g de germes de haricots mungo (c’est le vrai nom de ce que nous appelons « pousses de soja » et qui n’en sont pas, le vrai soja ne se consommant que transformé, en sauce, tofu ou farine, le plus souvent)
1 concombre
1 coeur de salade (romaine, laitue ou batavia)
3 tiges de citronnelle
2 cuillères à soupe de poudre de riz torréfié (dans toutes les épiceries asiatiques sinon voir ci-dessous comment la faire très facilement)
3 oignons nouveaux avec leurs tiges
1 citron vert
1 citron jaune
1/2 bouquet de coriandre
1/2 bouquet de feuilles de menthe
1/2 bouquet de basilic thaï
4 cuillères à soupe de nuoc mam
1 gousse d’ail (frais si possible)
1 cuillère à soupe de sucre de palme rapé (ou sucre en poudre)
1 petit piment oiseau haché (facultatif)
huile neutre

les germes de haricots et la poudre de riz
une partie des ingrédients, le sucre de palme, c’est le petit galet en bas à droite

ON COMMENCE :

Au moins une heure avant
: émincer le boeuf  en fines lamelles,  ciseler les tiges d’oignons, un peu de basilic thaï, les mettre dans un plat creux, arroser du jus de citron vert, bien mélanger, réserver au frigo.

Si on n’a pas de poudre de riz, faire griller du riz cru, à sec, dans une poèle, un wok. Quand il a une belle couleur dorée, mixez-le finement, voilà, c’est tout.

Eplucher le concombre, avec un économe (épluche-légumes), le détailler en longs rubans puis le mélanger aux germes de haricots mungo, à la salade et aux feuilles de menthe, coriandre et basilic thaï.

Dans un bol, râper la citronelle, l’ail, émincer l’oignon puis ajouter le piment oiseau haché, le nuoc mam, le sucre, le jus de citron jaune, deux cuillères à soupe d’huile.

Mélanger les deux préparations dans un saladier puis les disposer sur un grand plat ou dans chaque assiette.

Bien égoutter le boeuf. Faire chauffer l’huile à feu vif dans une poêle ou un wok, saisir rapidement les lamelles de boeuf sur toutes leurs faces. Hors du feu saupoudrez de la poudre de riz, mélanger puis disposer sur le mélange concombre, pousses de haricots, salade et herbes assaissonné.

Parfait avec un petit rosé bien frais et modération.

4 réflexions au sujet de « Phlea Sach Ko (Salade Cambogienne au Boeuf) »

  1. Ah oui, petite précision sur le soja. On peut le consommer non transformé mais il ne ressemble pas aux haricots mungo. Il s’apparente plutôt à nos fèves et porte le nom d’Edamame. C’est un apéro très bon et sain, mais attention à ne pas gaver les convives, les fèves sont très nourrissantes !

    1. Oui, voilà, mais là je précisais pour les germes, qui sont dans la recette, et qu’on appelle souvent « pousses de soja », pour l’edamame, il est un peu plus difficile à trouver. Je connais le nom mais n’en ai jamais goûté.

Laisser un commentaire