Salade Sichuanaise….comme au Traffic Hôtel

Je ne sais pas si cette salade est LA salade sichuanaise mais c’est au Traffic Hôtel (qui a un excellent restaurant), à Chengdu, que je l’ai découverte, appréciée (presque tous les soirs, une addiction, avec les Nouilles, et les Aubergines….toutes à la Sichuanaise, mais pour ces dernières, les recettes que j’ai publiées sont les traditionnelles), donc je n’ai pas cherché très loin comment l’appeler.

Pas de piment ni de poivre du Sichuan dans cette salade dont le caractère relevé est dû au raifort (wasabi en japonais, je ne connais pas le nom chinois), que j’ai parfois rencontré dans des plats chinois. De retour chez moi, j’ai essayé de la refaire de et après deux essais, j’ai retrouvé le goût de celle du Traffic Hôtel, très fraîche, d’une saveur originale, pleine de peps. Pensez-y, une petite pointe de wasabi, dans une vinaigrette, non seulement c’est délicieux mais ça change un peu.

LA LISTE :

1 concombre (si vous avez un concombre chinois, c’est mieux)
2 ou 3 carottes (selon la taille)
1 citron vert
1,5 cuillère à soupe de sauce soja claire (bouteille avec le bouchon jaune)
1,5 cuillère à soupe de wasabi
1 cuillère à soupe d’huile neutre
1 cuillère à soupe de sucre en poudre
1 petite gousse d’ail

une partie des ingrédients et le couteau à spaghettis

ON COMMENCE :

Eplucher carottes et concombre et les détailler, en spaghettis, à l’aide du petit appareil de la photo, ou en très très fines lanières avec un couteau.

Ecraser l’ail jusqu’à en faire une crème, le mettre dans un bol, ajouter le sucre, le jus du citron vert, la sauce soja, le wasabi, terminer par l’huile (comme pour toutes les vinaigrettes, on dilue le sel -ici le sucre- dans le citron ou le vinaigre car il ne se dilue pas dans l’huile). Mélangez bien, versez sur les lanières de concombre et carottes. C’est prêt.

Laisser un commentaire