Fereni (crème au lait iranienne)

Peu de temps suffit pour ce dessert iranien, crémeux et peu sucré, qui, s’il est dans l’esprit et le visuel de son cousin libanais, le Mouhalabieh, n’en est pas moins très différent, tant par la consistance que par les saveurs.

Avant de boucler la valise des ingrédients et de décoller pour Téhéran, une petite précision s’impose.

L’Iran (comme la Sicile), produit les meilleures pistaches, donc on ne va pas aller acheter des californiennes, celles qui ont envahi le marché, dans leurs paquets à moitié noir, surproduites, jaunasses et totalement insipides (tellement qu’il faut booster leur goût à l’arôme d’amande amère, cherche la pistache là-dedans après). Donc, on ouvre les yeux (à partir d’un certain age on fait les courses avec les lunettes), on retourne le paquet et on regarde la provenance ou, mieux, on va dans une épicerie moyen-orientale, un magasin de fruits secs et on demande. L’intérêt de la pistache, c’est qu’elle ait  un goût et une couleur de pistache non ?



LA LISTE (pour 4 personnes) :

1 litre de lait entier
8 cuillerées à soupe de sucre en poudre
4 cuillerées à soupe de farine de riz (on en trouve au rayon bio des GMS ou en magasin bio)
5 cuillerées à soupe d’eau de rose (on en trouve au rayon « Produits du Monde » ou « Hallal »)
pistaches natures d’Iran, de Sicile ou bio ( environ une cuillerée à soupe  par personne)
cannelle en poudre (facultatif)

ON COMMENCE :

Délayer la farine de riz et le sucre dans le lait et l’eau de rose, portez à petite ébullition, jusqu’à ce que le mélange épaississe sans cesser de remuer (cela doit avoir la consistance d’une crème pâtissière).

Versez dans des ramequins individuels et laissez revenir à température ambiante avant de mettre au frigo (cela va continuer à épaissir).

Torréfiez les pistaches deux fois 30 secondes au micro-ondes en les remuant entre les deux étapes, concassez-les et répartissez-les sur les ferini, saupoudrez de cannelle et servez.

Laisser un commentaire