Une petite bricole tellement simple et rapide, fraîche, qui ira aussi bien pour un apéro (je suis cataloguée, je le sens…..) qu’une entrée, un brunch (là je me rattrape).

C’est la pleine saison de la betterave Chioggia (juillet à novembre) qui est sucrée, d’un goût plus délicat que la betterave rouge à laquelle nous sommes habitués. Comme on la trouve maintenant chez la plupart des maraîchers, on en profite pour faire cette recette express (les feuilles se cuisinent aussi, en soupe, quiche, tempura que comme des épinards).

LA LISTE :

1 ou 2 (ou plus) betteraves Chioggia bien fraîches (si elle commence à être souple, elle n’est plus toute jeune, elle doit être bien dure, eeeuuhh oui la betterave)
huile de pistache
zeste d’orange (qui dit zeste dit…… bio)
quelques noisettes
vinaigre balsamique rouge
ciboulette
sel
poivre noir du moulin

ON COMMENCE / ON TERMINE :

Eplucher les betteraves, en faire de fines (très fines) tranches, de préférence à la mandoline Les disposer sur une assiette. Mettre une ou deux cuillères à soupe d’huile de pistache, un peu de vinaigre balsamique, bien répartir avec un pinceau sur toute la betterave. Parsemer de zeste d’orange, de ciboulette, saler, poivrer. Concasser grossièrement les noisettes, les torréfier 3 fois 30 secondes au micro-ondes en les remuant entre chaque étape. Laisser refroidir, répartir sur le carpaccio.

On peut rouler les tranches de betteraves, les piquer avec un cure-dents pour l’apéritif.

No Comments Yet

Leave a Reply