Pendant le confinement, j’ai pris goût à la cuisine du placard, celle qu’on fait avec des produits qu’on a chez soi, qui ne nécessite pas une longue préparation, ne coûte pas un bras, mais ne sacrifie (surtout) pas au goût. C’est un peu ce que j’ai fait avec cette tarte feuilletée à la brandade de morue (un pot qui traînait au frigo et la fameuse pâte feuilletée François que j’ai toujours au congélateur), en y ajoutant, saison oblige, des poivrons et des oignons rouges frais.

On peut la consommer telle quelle, avec une salade verte, mais également la découper en petits carrés pour l’apéritif.

LA LISTE (pour 4 personnes en plat, après, pour l’apéro, c’est à vous de voir) :

1 pot de 200 g de brandade de morue à la nîmoise (au rayon saumon, anchois etc. des gms pour ceux qui,comme moi, ne l’ont pas faite eux-mêmes)
1 poivron rouge
1 oignon rouge pour moi (mais si vous avez de l’oignon doux des Cévennes ou rose de Roscoff, c’est encore mieux)
1 pâte feuilletée (vous avez vu le « vrai » feuilletage sur la photo ? cliiic Pâte Feuilletée François, ça n’est pas sponsorisé, il n’y a pas mieux et on se groupe pour diminuer les frais de port)
1 gousse d’ail
Quelques tiges de persil plat
Huile d’olive
Sel


ON COMMENCE :

Préchauffez le four à 200°.

Etalez la pâte feuilletée sur un papier cuisson puis posez sur une plaque à pâtisserie (perforée si vous pouvez, c’est le top).

Emincez le poivron avant de le faire revenir dans l’huile d’olive avec la gousse d’ail hachée, un peu de sel. Stoppez la cuisson alors qu’il est encore un peu ferme, elle va se terminer au four. Egouttez-le, et, dans un bol, salez-le et ajoutez le persil ciselé (feuilles et tiges).

Faites de même pour l’oignon mais sans l’étape « persil », salez.

Etalez la brandade de morue sur la pâte feuilletée, parsemez des poivrons et oignons et enfournez à 180° pour une demi-heure (la pâte doit avoir bien développé et être bien dorée).

Facultatif : si vous avez des petites feuilles de basilic ou un peu de thym, saupoudrez-en la tarte avant de servir, tiède, avec un rosé Costières de Nîmes (alliance locale oblige) bien frais.

No Comments Yet

Leave a Reply