La pause déj, pendant le télétravail, c’est 45 mn, pendant lesquelles je dois préparer et avaler mon déjeuner. Vous me direz que je peux le préparer la veille, prendre plus de temps (mais oui mais oui) ou ouvrir une boîte ou un Fleuri Nichon (ça va pas la tête ?).  Cette recette, improvisée lundi, parce que j’avais des pêches qui commençaient à être un peu trop mures, a été réalisée en 15 mn top chrono, on peut donc aussi la faire facilement le soir, à la dernière minute.

Si les pêches ne suffisent pas, en garniture, ce qui complétera le mieux (j’ai testé), c’est un riz basmati nature ou pilaf (mais pour ce dernier, c’est plus long).

Pour les quantités, comptez environ deux pêches (je me suis amusée à mettre une blanche et une jaune, mais une seule variété ira très bien, françaises bien évidemment) et trois médaillons de filet mignon par personne, donc, en gros, un filet mignon conviendra pour trois à quatre personnes.

LA LISTE (pour 3/4 personnes environ) :

1 filet mignon de porc
2 pêches par personne
quelques branches d’estragon
un peu de beurre et d’huile
4 cuillerées à soupe de vinaigre de Banyuls (ou de cidre, ou balsamique blanc)
2 cuillerées à soupe de crème fraîche épaisse (Isigny pour moi)
sel, poivre du moulin

garniture : riz basmati

ON COMMENCE :

Coupez le filet mignon en médaillons d’environ 3 cm d’épaisseur que vous saisirez à feu vif, dans le mélange beurre/huile, 1 mn sur chaque face. Baissez ensuite le feu et laissez-les cuire 4/5 mn de chaque côté. Le filet mignon se consomme légèrement rosé, mais certains préférant une cuisson plus aboutie, vous pouvez la prolonger selon votre goût. Salez et poivrez en fin de cuisson.

Parallèlement, si vous avez de la place dans la poêle, saisissez, en même temps, les quartiers de pêches (préalablement lavées et épluchées), sinon, faites-le, dans une autre poêle, en même temps en ajoutant l’estragon ciselé. Il doivent être dorés, fondant, mais ne pas compoter ; surveillez, ça va vite.

Si vous pouvez, utilisez une seule et unique grande poêle, la sauce (étape suivante), aura plus de goût car elle aura, à la fois, les sucs de la viande et des pêches.

Réservez les deux, au chaud, et déglacez la poêle (si vous en avez utilisé deux, celle où il y avait la viande), à feu vif, avec le vinaigre avant d’ajouter et la crème fraîche.

on gratte bien pour décoller les sucs

Voilà, vous n’avez plus qu’à répartir dans les assiettes, verser quelques cuillerées de sauce,  parsemer un peu d’estragon et servir avec un petit rosé bien frais.

No Comments Yet

Leave a Reply