Ceux qui me suivent, sur Instagram, ont vu que je suis allée récemment en Vendée pour le mariage de mon fils et que, forcément, en bonne foodista, je n’ai pas pu m’empêcher de rapporter quelques spécialités locales, dont les incontournables mogettes (ou mojettes) puisqu’on est en pleine saison. On les déguste traditionnellement cuites au jus, comme ici, et accompagnées de jambon de Vendée chaud, ce qu’on a fait.

Si cette recette ne nécessite que très peu d’ingrédients, en plus des fameux petits haricots blancs, prévoyez un éventuel trempage ainsi qu’un allongement du temps de cuisson s’ils ne sont pas frais mais demi-frais ou secs.

LA LISTE (pour 4 personnes) :

500 g de mogettes
2 tomates
1 oignon (j’ai prix un doux de Roscoff, on reste au bord de l’Atlantique)
1 gousse d’ail
2 feuilles de laurier
quelques tiges de persil
un peu de beurre (Charentes-Poitou, forcément  😉 )
sel, poivre du moulin
1 litre d’eau chaude

ON COMMENCE :

Si vous utilisez des mogettes fraîches que vous venez d’écosser, pas de trempage, sinon, pour des demi-fraîches, prévoyez une ou deux heures, si elles sont plus sèches, il faudra une nuit.

Faites suer, quelques minutes, l’oignon et l’ail hachés, dans une cocotte, avec un peu de beurre, ajoutez les tomates mondées (plongez-les une minute dans une casserole d’eau bouillante, la peau s’enlèvera plus facilement) coupées en petits morceaux, le persil ciselé.

Ajoutez les mogettes, l’eau chaude, le thym, le laurier, donnez quelques tours de moulin à poivre, couvrez et laissez mijoter environ 45 mn à feu moyen.

Au bout d’une petite demi-heure, découvrez et salez.

Si vous jugez que vous devez prolongez la cuisson, et avez besoin d’ajouter un peu d’eau, chauffez-la toujours pour ne pas durcir les mogettes, de même qu’on les sale, comme les lentilles, en fin de cuisson, pour qu’elles ne restent pas dures.

Goûtez-les, si besoin, rectifiez l’assaisonnement et stoppez la cuisson dès qu’elles sont fondantes.

Servez avec du jambon de Vendée, de l’agneau, accompagnez idéalement d’un Fief Vendéen, l’alliance locale étant toujours la meilleure idée.

Et s’il vous reste des mogettes, une idée de recette express pour les jours qui suivent, la Tartine Charentaise.

No Comments Yet

Leave a Reply