Fondant au Chocolat

Le Fondant au Chocolat, se déguste très froid, après plusieurs heures de prise au frigo, contrairement au moelleux ou au mi-cuit qui se consomment chauds, dès la sortie du four. Il faudra donc prévoir de le faire la veille, voir l’avant-veille (soyez fort) pour qu’il soit vraiment au top de sa consistance. J’ai fait, pour la première fois, cette recette trouvée dans un ELLE, dans les années 80. C’est le second fondant du blog, très différent et beaucoup plus ferme que le premier.

S’il est délicieux nature, c’est avec une bonne crème anglaise, à faire la veille, qu’il sera le meilleur. Quelque part, c’est pratique, vous pouvez étaler la préparation du dessert dans le temps, 48 h avant de consommer, vous faites le fondant, la veille, la crème anglaise, le jour J, vous ne profitez que du plaisir de le déguster.

La cuisson se fait en deux temps, le premier au bain-marie, le second au four. Il faut donc prévoir un moule qui rentrera complètement dans une casserole ; ayant un wok, je n’ai pas eu de problème pour y faire tenir mon moule à cake.

LA LISTE (pour un moule à cake de 26×11 cm donc environ 6 personnes) :

250 g de chocolat noir
250 g de beurre doux
4 oeufs
1 cuillerée à soupe rase de café soluble (ou 4 cuillerées à soupe de café fort)
1 cuillérée à soupe rase de farine tamisée

On pourrait croire que cet article est sponsorisé mais même pas, Alter Eco est une des rares marques qui me fait aller dans les hypers et ce chocolat à pâtisser est le meilleur qu’on y trouver.

ON COMMENCE (au moins la veille) :

Faites fondre le chocolat au bain-marie avec le café (en fait, on ne va pas trop sentir le café, mais il va accentuer le goût du chocolat). Quand il est complètement fondu, hors du feu, incorporer le beurre en petits morceaux jusqu’à ce que le mélange soit bien lisse. Si besoin, terminez au mixeur plongeant, en prenant garde à ne pas incorporer d’air et donc en l’immergeant complètement pour qu’il n’y ait aucune bulle pendant l’opération.

Ajoutez les oeufs battus en omelette puis, quand la préparation est homogène, la cuillerée de farine. Mélangez bien.

Beurrez votre moule avant d’y verser la préparation (des fois que ça manque de beurre…). Si la forme du moule s’y prête, vous pouvez le tapisser de papier cuisson mais ça n’est pas vraiment nécessaire car, pour faciliter le démoulage, il suffira de le tremper quelques secondes dans de l’eau très chaude.

Portez une grande casserole d’eau, ou un wok, selon le format du moule que vous avez choisi, à presque ébullition ; l’eau doit juste frémir, surtout pas bouillir, et faites cuire pendant 45 mn. Surveillez le niveau d’eau et ajoutez-en, si besoin, chaude bien sûr, pour que la température reste constante.

Préchauffez ensuite le four à 130° pour enfourner le gâteau, sorti du bain-marie, 30 mn à 120°.

Lorsque la cuisson est terminée, le dessus du gâteau n’est pas complètement pris, c’est normal. Laissez le revenir à température ambiante avant de l’oublier au frigo pendant 24 à 48 h. Je sais, c’est cruel, mangez une tablette pour encaisser le coup et faites la crème anglaise.

Démoulez-le sur le plat de service (si besoin trempez le cul du moule dans de l’eau chaude) , versez la crème anglaise dans une saucière ou des ramequins individuels ou arrosez le fondant entier. Servez sans attendre, il doit se consommer très froid.

 

No Comments Yet

Leave a Reply