Sauce tomate qui a du goût

le parfum des tomates bien mûres en bouteille
le parfum des tomates bien mûres en bouteille

Comment faire que la sauce tomate soit un plat de saison même en hiver ? en la faisant soi-même en été,  en la congelant ou en la stérilisant. Buitotruc, Panzamachin et Zapechose peuvent se rhabiller,   parce qu’une sauce tomate, si elle n’est pas bonne elle peut carrément vous flin   gâter les meilleures lasagnes, pâtes. Ca ne prend pas de temps, ça mijote longtemps tout seul.

Je me suis retrouvée, ce week-end, devant 1,5 kilo de tomates qui commençaient à se ramollir autant que moi, pas envie de les manger (suis pas une usine à ketchup) donc j’ai choisi la solution la plus simple, faire de la sauce tomate., de la vraie qui a du goût, que je pourrais utiliser cet hiver, pour les pâtes bien sûr, mais aussi pour des lasagnes, des boulettes, de la pizza etc…

 

LA LISTE :

1,5 kilo de tomates bien mûres
1 ou deux oignons
1 tête d’ail (oui une tête pas une gousse)
4/5 belles branches de thym (frais de préférence)
2 feuilles de laurier
1 petite branche de céleri (je déteste le céleri branche mais dans une soupe de légumes ou une sauce tomate, il relève le tout, sans qu’on se dise ‘tiens y a du céleri là-dedans » et s’il n’y en a pas, il manque car il donne un coté « abouti » au goût final. Lorsque je suis allée en Italie, à chaque fois que je voyais les cuisines des restaurants, je voyais des bottes de céleri)
4 carottes (ça vient adoucir la tomate, lui enlève son acidité mieux que le  sucre – si vous avez une deux courgettes qui trainent, vous pouvez les ajouter)
huile d’olive, sel, poivre

pour une bolognaise : 400 g de viande hachée

ON COMMENCE :

Mettre l’huile d’olive dans une grande casserole, pas de quantité précise, il faut que ça tapisse bien tout le fond. Faire revenir doucement le ou l’oignon émincé, l’ail coupé en lamelles. Quand ça commence à dorer (si vous voulez faire une bolognaise, c’est à ce stade que vous ajouter la viande hachée bien émiettée, laisser dorer quelques minutes)  ajouter les tomates lavées et coupées grossièrement, les carottes en rondelles, le céleri émincé, le thym, le laurier, le sel, le poivre.

Tout y est, on démarre la cuisson
Tout y est, on démarre la cuisson

Couvrir et laisser mijoter doucement une bonne heure (eeeh oui, pour qu’elle soit bonne, il faut qu’elle mijote longtemps et doucement, c’est le secret).

Au bout d’une heure,  enlever le couvercle, gouter, rectifier l’assaisonnement si besoin, laisser encore mijoter une demi-heure.

MMhhhmm tu sens ?
MMhhhmm tu sens ?

ON TERMINE :

Laisser refroidir, enlever les branches de thym, le laurier, mixer (mixer plongeant ou blender).

Un fois bien froide, si on ne consomme pas tout tout de suite, on met en sachets et on congèle ou en bocaux et on stérilise.

P1040392


Laisser un commentaire