Colcannon

Un plat traditionnel irlandais, qu’on trouve dans les pubs, souvent d’Halloween à la fin de l’hiver et dans lequel on cache souvent une pièce de monnaie censée porter chance à celui qui la trouvera. Il est facile, économique, très comfort food, à la fois doux et  parfumé grâce à l’alliance de la purée de pomme de terre et du chou, bref un peu régressif et addictif.

Le Colcannon, qui se suffit à lui-même (je l’ai mis dans la catégorie Légumes, mais c’est un plat) , accompagnera aussi bien le porc, en côtes, saucisse (avec une Morteau c’est dément), roti etc. que  le haddock poché. On peut incorporer un ou deux oeuf(s) battu(s) et une ou deux cuillerée(s) à soupe de farine à d’éventuels restes pour en faire des croquettes, qu’on frira après les avoir roulées dans la chapelure.

LA LISTE (pour environ 4 personnes) :

1 kilo de pommes de terre à purée
500 g de chou vert émincé
4 tiges de ciboule émincées
40 g de beurre
25 cl de crème fraîche liquide ou épaisse
1 litre de lait
sel, poivre du moulin

ON COMMENCE :

Faire une purée de pommes de terre, avec le lait auquel on peut ajouter un peu d’eau si besoin, quelques gousses d’ail, feuilles de laurier,  gros sel,  poivre (ça infuse et ça donne du goût).

Pendant ce temps, faites une embeurrée de chou en procédant comme ici clic, avec le chou et la ciboule émincés finement, dans le beurre fondu (conservez le vert de deux tiges de ciboules pour le dressage).

ne mettez pas les grosses côtes du chou

Salez, poivrez, goutez et rectifiez si besoin puis égouttez le temps de terminer la purée en écrasant les pommes de terre et en y ajoutant la crème fraîche.

Goutez et ajustez encore l’assaisonnement si besoin.

Mélangez les deux préparations, parsemez de vert de ciboule émincée finement (plus que moi qui avait un couteau qui ne coupait plus) et dégustez sans plus attendre, avec une bière irlandaise.

4 réflexions sur « Colcannon »

Laisser un commentaire