Le Sévillan (gâteau à l’orange)

En deuxième semaine de confinement, comme, une fois le télétravail terminé, il me reste pas mal de temps (celui des transports notamment), pour trier papiers et recettes, je suis tombée sur celle-ci,  réalisée au collège (une recette vintage…) et, ça tombait bien, j’avais de quoi la faire et même suffisamment d’oranges (bio on garde le zeste) pour le tapissage de tranches qui n’est pas dans la version originale de ce gâteau super moelleux. Vous pouvez donc vous en passer pour cette partie.

Bien évidemment, vous n’allez pas sortir exprès pour acheter des oranges donc, soit il vous en reste, soit vous les ajoutez à la liste pour votre grande sortie ravitaillement.

LA LISTE :

gâteau :
1 orange bio  (2, si petites sanguines comme moi)
250 g de farine
125 g de beurre doux mou
125 g de sucre en poudre
4 oeufs
2 cuillerées à café de levure chimique (si vous n’en avez pas, battez les blancs en neige et incorporez-les en tout dernier)
sirop d’imbibage : 150 g de sucre glace + 1 orange
déco ( facultatif) :  3 oranges bio

ON COMMENCE :

Préchauffez le four à 200°.

Dans un saladier, travaillez le beurre jusqu’à ce qu’il soit crémeux puis incorporez, petit à petit, le sucre, les oeufs entiers un à un,  les jus et zeste d’orange. Quand le mélange est homogène, terminez en ajoutant la farine et la levure, mélangées puis tamisées. Ne zappez pas de tamiser la farine, ça paraît idiot mais ça change totalement la consistance d’un gâteau et puis, de vous à moi, ça ne prend pas de temps de mettre le chinois, ou la passoire, au-dessus du saladier avant de verser la farine.

Si vous avez choisi la version déco rondelles d’oranges : beurrez le moule puis saupoudrez un voile de sucre en poudre, tapissez-le ensuite de fines rondelles d’oranges (si possible faites-les à la mandoline ; pensez au gant à four ou à la manique pour vous protéger).

Versez dans un moule à manquer beurré et fariné.

Enfournez et baissez le four à 180° pour environ 40 mn.

Pendant ce temps, mélangez 150g de sucre glace avec le jus d’une orange (si vous n’avez pas de sucre glace, mixez 150g de sucre en poudre jusqu’à consistance voulue).

Une fois le gâteau cuit (on fait le bon vieux test de la lame du couteau qui doit en ressortir sèche), on le retourne sur le plat de service et on l’imbibe, encore chaud, du mélange précèdent.

légèrement craquelé, parfait pour que le sirop pénètre

Servez à température ambiante mais même tiède…

 

Laisser un commentaire