La moutarde de Meaux Pommery et moi, c’est une histoire qui a débuté sur la table familiale, dans les années 1970, comme condiment, puis, ensuite, comme base de sauces, rapides et efficaces, pour des viandes, poissons ou de simples pâtes, comme ici.

Attention, je parle bien de l’authentique et 100 % française (fabrication ET ingrédients) Moutarde de Meaux Pommery,  pas des « moutardes à l’ancienne », industrielles, avec des ingrédients qui viennent du bout du monde…   qui ne me vont pas  😉 mais de celle de la photo, reconnaissable à son pot de grès .  Bref, elle est souvent imitée mais jamais égalée (précision : ce post n’est absolument pas sponsorisé, je l’achète).

On trouve partout cette spécialité de Seine et Marne, mais, étant artisanale, elle se fait bien plus discrète, dans les rayons des hypers, que les autres. Il faut souvent lever, baisser le nez ou regarder au rayon « épicerie fine ». C’est vraiment la condition pour réussir ce plat (j’avais  essayé avec une autre et ,euuuhhh…) et sa base, la sauce moutarde/crème, que vous pourrez utiliser pour du filet mignon, des  côtes de porc, veau, blancs de poulet ou napper un poisson.

Je donne les quantités en plat unique et pour deux personnes (250 g de pâtes, soit un paquet de celles que j’ai utilisées).

LA LISTE (pour deux personnes) :

250 g de tagliatelles
250 g de champignons de Paris
3 grosses cuillerées à soupe de bonne crème fraîche épaisse (je redis « de Normandie » avec le label, pas la contrefaçon « fabriquée en » avec  du lait du boût du monde)
2 cuillerées à soupe de Moutarde de Meaux Pommery
1 gousse d’ail
un peu de beurre pour faire revenir les champignons
sel, poivre du moulin
un peu de persil ciselé

ON COMMENCE :

Rincez ou épluchez les champignons, coupez les bases des pieds et faites-les revenir doucement dans le beurre fondu. Salez légèrement en fin de cuisson pour qu’ils ne rejettent pas toute leur eau au cours de celle-ci. Ajoutez l’ail haché, puis au bout de quelques minutes, la moutarde, la crème fraîche et laissez mijoter à feu doux jusqu’à ce que le volume ait diminué d’un bon tiers.

Préparez les pâtes comme indiqué sur le paquet, moins 2 minutes de cuisson (elles vont terminer leur cuisson dans la sauce).

Sans les égoutter (ce qui leur ôterait toute leur eau de cuisson et donc, l’amidon qu’elle contient et qui fait le liant), mais avec une grosse pince ou une écumoire (ce qui va entraîner de l’eau avec), incorporez-les à la sauce et laisser-les s’en enrober, en mélangeant régulièrement, pendant 2 mn, toujours à feu doux.

Servez immédiatement, seul ou en accompagnement, saupoudrez d’un peu de persil ciselé.

No Comments Yet

Leave a Reply