Lorsque j’ai publié sur Instagram, cette quiche, grand classique des années 1980, je m’attendais à ce que tout le monde la connaisse, mais ça n’était pas le cas. Vous avez été si nombreux à me demander une publication sur le blog, pour la pérenniser que je l’ai refaite cette semaine. Donc, voici celle qui est aussi facile que gourmande, sauve les diners, les pique-nique, les jours de flemme et se congèle très bien, s’il en reste.

Comme indiqué dans le nom de la recette, on ne fait pas de pâte. On pratique comme pour une omelette, à cela près, que la farine contenue dans les ingrédients, plus lourde, va tomber, et que la base sera un petit peu plus ferme.

On voit la différence de consistance, un peu comme un gâteau magique

J’ai utilisé un moule à manquer de 22 cm x 5 cm mais vous pouvez, bien entendu,  en utiliser un plus grand et plus plat.

LA LISTE(pour 6 personnes) :

100 g de farine tamisée
3 oeufs
45 cl de lait
60 g de crème fraîche épaisse
70 g de fromage rapé
200 g de jambon ou lardons (j’avais les deux, j’ai fait 50/50)
20 g de beurre fondu
sel, poivre du moulin

Aparté : on peut, y ajouter des herbes fraîches ciselées (ail des ours, persil, cebette…) ou, ce que je fais souvent, un oignon émincé.

ON COMMENCE :

Préchauffez le four à 200°.

Beurrez et farinez le moule.

Dans un saladier,  fouettez vivement la farine tamisée, les oeufs, le lait, la crème, le beurre fondu, jusqu’à obtenir un mélange homogène et sans grumeaux (si vous avez une cuillère magique, c’est mieux qu’un fouet). Ajoutez ensuite le fromage râpé, les lardons et/ou dés de jambon, salez (légèrement, le fromage et la charcuterie vont s’en charger) et poivrez.

Versez dans le moule, enfournez pour une trentaine de minutes à 170°.

Evitez de servir en sortie de four, la quiche sera plus liquide, il faut la laisser revenir un peu en température, elle va dégonflere et, l’accompagner d’une petite salade verte.

Je l’ai coupée un peu trop chaude d’où une coupe qui manque de netteté.

 

No Comments Yet

Leave a Reply