Je ne vais pas révolutionner la blogosphère avec une recette de banana bread, c’est sûr, mais si vous aimez aussi le pain d’épices, la fusion entre les deux recettes devraitplaire.

Les épices à pain d’épices, c’est vraiment un produit à avoir dans sa cuisine car elles ne se limitent pas, loin de là, à parfumer le pain d’épices. Je les utilise aussi bien dans les desserts, comme ici, ou dans une poêlée de pommes, une pâte à tarte, des sablés, etc. que dans des plats salés, car elles s’accordent parfaitement avec les patates douces ou le potimarron qu’elles réveillent en douceur.

LA LISTE :

2 grosses bananes très mûres, voire noires (ou 3 petites)
250 g de farine
2 gros oeufs (ou 3 petits)
140 g de sucre en poudre
65 g d’huile de coco
1 sachet de levure (j’ai pris de la bio, on ne dit pas « chimique »)
1/2 cuillerée à café de bicarbonate
1 cuillerée à soupe d’épices à pain d’épices
2 bouchons de rhum (pas de souci, vu le temps passé au four, tout l’alcool sera évaporé, ne restera que le parfum)
1 pincée de fleur de sel

facultatif : 1 petite banane moins mûre pour la déco, un peu de sucre glace, de jus de citron

ON COMMENCE :

Préchauffez le four à 180°.

Mélangez les poudres, dans un grand saladier.

Dans un autre, écrasez les bananes à la fourchette, grossièrement, avant d’ajouter l’huile de coco, les oeufs, le rhum, et de les incorporer aux poudres. Lorsque le mélange est homogène, versez dans un moule à cake préalablement beurré.

facultatif : épluchez et coupez en deux, dans le sens de la longueur, la banane moins mûre avant de l’enduire complètement de jus de citron (pour éviter qu’elle noircisse). Placez-la sur le cake, saupoudrez-la d’un peu de sucre glace.

 

Enfournez pour 45 mn environ à 170° ; testez avec la lame du couteau et ajustez la cuisson. C’est un gâteau assez dense, il y aura donc peut-être besoin de la prolonger un peu.

Aparté : Comme toujours, pour les cakes, je ne mets pas la grille du four au centre, mais légèrement décalée en bas, pour que la base du gâteau cuise bien sans que sa surface brûle. Si la surface est déjà cuite alors que le gâteau ne l’est pas encore complètement, posez simplement dessus, sans rabattre sur les côtés, un morceau de papier sulfurisé ou d’aluminium, ça va la protéger jusqu’à la fin de la cuisson.

Laissez refroidir sur une grille et consommez sans modération, accompagné d’un bon thé épicé comme le thé de Noël (on y arrive doucement).

 

No Comments Yet

Leave a Reply