Normalement, vous devez être nombreux à avoir, chez vous, tout ce qu’il faut pour réaliser cette version améliorée, et à partager, du sablé breton. Si vous n’avez pas de caramels bretons au beurre salé, les normands à la crème fraîche seront parfaits (entre les deux mon coeur balance même si j’avoue une petite préférence pour l’un des deux, je ne dis pas lequel), et, sinon, rabattez-vous sur des Carambars, des Werther’s Original ou autre.

Je donne les quantités pour un cercle de 18 cm de diamètre et 3 de hauteur, donc environ 4 personnes. Mais c’est si bon que ça peut se jouer à deux ou trois. A cinq, sortez-en un. Ah non zut, on est confinés au moment où j’écris cette recette. Et, si vous n’aimez pas les pommes cliiic.

LA LISTE :

sablé breton :
175 g de farine
125 g de beurre salé, froid, en petits morceaux
125 g de sucre en poudre
70 g de jaunes d’oeuf
8 g de levure chimique
extrait de vanille (facultatif)

garniture :
2 à 4 pommes un peu acidulées et qui se tiennent (selon la taille, j’ai pris 4 petites Reines des Reinettes)
quelques caramels (si trop gros on les coupe ; pour exemple, on coupera un Carambar en 3)
beurre doux

la photo a été faite avant ajustement des quantités pour les pommes et le sucre et la vanille n’y sont pas

ON COMMENCE :

sablé breton :

Beurrez et saupoudrez de sucre votre cercle ou moule.

Mélangez les poudres, ajoutez le beurre coupé, bien froid, puis, en appuyant entre pouce et index, faites un sablage. Quand on ne voit plus les petits morceaux de beurre et que cela fait un gros sable, liez avec le jaune d’oeuf en évitant de trop travailler la pâte.

Divisez la pâte en deux pâtons de taille identique puis, avec un rouleau à pâtisserie, entre deux feuilles de papier sulfurisé, abaissez-les. Posez-les sur une plaque à pâtisserie et réservez au frigo pendant une heure environ.

Pendant ce temps, on fait la garniture.

Pelez et coupez les pommes en gros morceaux avant de les poêler dans un petit peu de beurre doux, à feu moyen vif (6/10 pour moi).

Testez-les avec la lame d’un couteau. Quand elles sont dorées mais encore fermes, al dente (pas d’inquiétude,elles vont continuer leur cuisson au four), stoppez le feu et réservez-les.

Coupez les caramels, si besoin, pour obtenir des morceaux de la taille de l’ongle du pouce.

L’heure de repos au frais de la pâte écoulée, préchauffez le four à 180°.

Posez le cercle sur une plaque à pâtisserie couverte d’un papier cuisson (si c’est un moule, tapissez-le d’un papier cuisson aux dimensions du fond, ça facilitera le démoulage), puis rabattez un papier d’aluminium pour tout bloquer.

Tapissez le fond du cercle avec la première abaisse de pâte avant d’y répartir les morceaux de pommes refroidis et les morceaux de caramel.

,

Recouvrez hermétiquement avec la seconde abaisse de pâte, soudez bien et enfournez pour environ 35 mn à 170°. Je dis « environ » comme toujours, car tout dépend de votre four.

Quand le gâteau est uniformément doré, stoppez la cuisson, laissez-le refroidir sur une grille, en décerclant, ça ira plus vite.

On peut le servir froid ou tiède et l’accompagner éventuellement d’une crème anglaise, d’une glace vanille ou d’une crème fouettée, d’un thé ou d’un cidre.

 

No Comments Yet

Leave a Reply