A Noël, on n’est pas toujours suffisamment nombreux pour une grosse volaille festive ou on a envie d’une recette plus légère et rapide à faire. Celle-ci l’est d’autant plus, qu’on peut préparer les garnitures à l’avance, les réchauffer avant de servir, pendant qu’on fait cuire le magret.

Une fois encore, c’est l’ananas Victoria que j’utilise ici, et, pour les patates douces, préférez celles à chair orange, plus sucrées. Je prends des françaises bio, petites et délicieuses.

LA LISTE (pour 4 personnes) :

2 beaux magrets de canards (les miens faisaient environ 400 g chacun)
1 ananas Victoria
600 g de patates douces
1 gousse de vanille (j’en ai pris une déjà vidée de ses graines, que j’avais fait sécher)
1 cuillerée à soupe de quatre-épices
2 cuillerées à soupe de crème fraîche épaisse
beurre
fleur de sel
sel, poivre du moulin

il n’y a pas tout les ingrédients

ON COMMENCE :

Epluchez et coupez les patates douces avant de les mettre à cuire dans une casserole d’eau salée.

Pendant ce temps, épluchez et coupez l’ananas en petit dès. Faites-le revenir, avec un peu de beurre, dans une poêle bien chaude, avec la gousse de vanille, jusqu’à ce qu’il soit doré. Quand c’est terminé, ajoutez une petite pincée de fleur de sel, couvrez et réservez.

Soit vous utilisez, comme moi, une gousse, déjà vidée de ses graines, que j’avais mise à sécher, soit une entière mais, dans ce cas, laissez-la intacte, ne la fendez pas. Il faut juste un très léger goût de vanille, pas plus ; une fois que la cuisson de l’ananas est terminée, rincez-la rapidement, épongez-la sur du papier absorbant, vous pourrez la ré-utiliser ensuite, avec ses graines.

Quand les patates douces sont cuites, écrasez les avec la crème fraîche, ajoutez les quatre-épices, sel et poivre. Goutez et rectifiez si besoin. Réservez (avec un couvercle, que ça reste bien chaud).

Faites des entailles dans le magret de canard, coté peau, et pas plus profond que la peau, n’entaillez pas la chair.

Saisissez-le dans une poêle chaude, sans ajout de matière grasse, côté peau, jusqu’à ce que sa graisse soit fondue, tout en l’arrosant de celle-ci. Quand la peau est dorée et croustillante, retournez-le pour  cuire l’autre face, environ 5 mn, mais tout dépend de votre goût ; on conseille de le servir rosé.

Répartissez les trois préparations dans les assiettes et servez sans plus attendre, accompagnez d’un Riesling ou d’un Gewurztraminer frais.

No Comments Yet

Leave a Reply