Quoi de mieux, pour cocooner, qu’un plat facile, économique, qui plaira à tous (ne lui dites pas mais mon fils qui déteste le fromage a tout englouti alors que le mot raclette suffit à lui faire tourner de l’oeil)  ?  Un gratin de pâtes, il n’y a pas mieux… si, un gratin de pâtes au jambon, et, forcément, pour qu’il ne soit pas sec, on ajoute du fromage et quand c’est l’Abondance AOP, particulièrement fondant, fruité, mais avec un petit goût de noisette, c’est de la pure comfort food., celle qu’on mange dans des vêtements tout doux ; si tu essayes avec un tailleur et des talons aiguilles, tu vas voir, c’est moins bon.

Je donne les quantités pour un paquet de 500 g de Rigatoni (mon plat mesure 28 x 22 x 7, cm) ce qui fait entre 4 et 6 personnes selon l’appétit.

LA LISTE :

1 paquet de Rigatoni
1 talon de jambon blanc ou deux tranches épaisses
70 g d’Abondance (on peut prendre un autre fromage mais préférez celui-ci, il s’achète à la coupe et on le râpe… tu peux le faire !!!)
1/2 litre de lait
50 g de farine
50 g de beurre
noix de muscade râpée (1/2 cuillerée à café)
sel, poivre du moulin

tu le vois le petit label IGP sur le paquet de pâtes…

ON COMMENCE :

Faites cuire les pâtes comme indiqué sur le paquet mais avec 2 mn de moins ; elles vont continuer à cuire au four. Débarrassez dans un saladier, avec une pointe de beurre ou d’huile pour qu’elles ne se collent pas entre elles, sauf si vous terminez simultanément la sauce. Ajoutez le jambon coupé en dés d’environ 2 x 2 cm.

Rapez l’Abondance.

Préchauffez le four à 180° en plaçant la grille pour que le plat soit plus près de la voute du four, pour que ça gratine en douceur (je trouve ça meilleur que de mettre le four en position grill).

Pendant ce temps faites une petite sauce Mornay légère (sans oeufs ni crème) en faisant fondre le beurre, à feu doux, dans une casserole ; ajoutez la farine et mélangez bien pour éviter les grumeaux puis, quand le mélange est homogène, versez le lait, préalablement chauffé (toujours pour éviter les grumeaux) le fromage, sans cesser de remuer, et la noix de muscade.

Ne faites pas de trop petits morceaux de jambon, pour que ça s’équilibre avec la taille des pâtes, et qu’il y ait de la mâche

Quand la sauce commence à épaissir (elle doit napper le dos d’une spatule), incorporez aux pâtes et mélangez bien pour qu’elles et le jambon soient complètement enrobés. Versez dans le plat à four, recouvrez la surface avec les 20 g d’Abondance restants, râpés, et enfournez pour une vingtaine de minutes, plus ou moins, c’est la couleur de la surface qui vous indiquera que c’est prêt.

Servez sans plus attendre, avec une petite salade verte et, comme toujours, l’alliance locale étant la meilleure, accompagnez d’un vin de Savoie, type Rousette, Bugey ou Chautagne pour les blancs ou d’un Chignin Rouge.

No Comments Yet

Leave a Reply